Co-chercheurs

 Catherine M. Sabiston

Catherine M. Sabiston est professeure adjointe de Psychologie de la santé et de l’exercice au Département de kinésiologie de l’Université McGill. Ses recherches portent sur les relations entre la perception physique de soi et les émotions, les influences sociales (parents, paires, médias) et la motivation en activité physique. Dans l’équipe QUALITY, Catherine aide à décrire les déterminants psychosociaux reliés à différents niveaux d’activité physique et à la santé émotionnelle.

 


Émile Lévy

Emile Levy est professeur titulaire au département de nutrition à l’Université de Montréal. Il détient depuis 2006 la chaire J.A. de Sève de recherche en Nutrition et est le directeur de l’Unité de recherche en Gastroentérologie, Hépatologie et Nutrition du CHU Sainte-Justine. Il est reconnu pour ses travaux dans les domaines de la digestion, de l'absorption et du métabolisme des lipides ainsi que des maladies qui leur sont associés soit les hyperlipidémies primaires et secondaires, l’athérosclérose, l’obésité et le diabète.


 

Marie-Eve Mathieu

Marie-Eve Mathieu était stagiaire postdoctorale dans le laboratoire d'Angelo Tremblay à l'Université Laval; elle est présentement professeure au département de kinésiologie de l'Université de Montréal.  Impliquée depuis le projet pilote de l'étude dans l'évaluation de la condition physique et la mesure de la pratique d'activité physique, son programme de recherche se concentre sur la relation entre la pratique d'activité physique, la condition physique et la santé des jeunes.


 

Marie-Hélène Roy-Gagnon

Marie-Hélène Roy-Gagnon est chercheure au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine et affiliée au Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal. Elle détient un doctorat en épidémiologie (avec spécialité en épidémiologie génétique/génétique humaine) de Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health ainsi qu’une maîtrise en statistique de l’Université Laval. Ses recherches visent l’utilisation optimale des approches méthodologiques, incluant le développement de nouvelles méthodes, pour les études en épidémiologie génétique des maladies complexes. Avec l’équipe QUALITY, elle contribuera à la modélisation statistique des relations complexes entre les déterminants et les mesures du  risque cardiovasculaire. 


Nancy Chooi Ping Low                          

Nancy Chooi Ping Low est chercheure-clinicienne au Centre universitaire de santé McGill et professeure adjointe au Département de psychiatrie à l’Université McGill. Elle est psychiatre et possède une formation en épidémiologie psychiatrique et génétique (études de familles). Ses recherches portent sur le risque familial de maladies chroniques par exemple, quels sont les maladies qui se regroupent fortement chez les membres d’une même famille et pourquoi. Dans l’équipe QUALITY, elle aide à décrire le rôle des symptômes psychiatriques qui peuvent contribuer au statut de santé et aux habitudes de vie.